Frédéric Morand

Frédéric Morand

J’ai 50 ans, 3 enfants et j’ai grandi dans les Alpes françaises, dont les forêts ont durablement marqué ma sensibilité. Mes parents étaient apiculteurs semi-professionnels (40 ruches, en transhumance). A 16 ans, j’ai entrepris une formation en agriculture sans me douter qu’elle allait durer toute ma vie. Outre de nombreux stages en exploitation agricole et forestière (Europe, Japon, USA), cette formation a pris la forme de longues études classiques en agriculture : baccalauréat sciences agronomiques + technicien supérieur en productions forestières (Annecy), certificat d’agrobiologie (Beaujeu), ingénieur agronome (ENSA Montpellier), spé Dév (INA-PG), puis en économie : master économie industrielle (Paris XIII), Master et doctorat en Economie des institutions (EHESS Paris).
Depuis 1990, j’ai souvent mené de front mes études et des projets et voyages d'étude financés par des bailleurs de fonds. Après mon doctorat sur les éco-innovateurs en agri-environnement (Marais poitevin) et en agro-tourisme (Haut-Languedoc), j’ai travaillé dans la coordination et la conception de projets européens de 2000 à 2004 (Univ. Humboldt à Berlin, puis National University of Ireland à Galway), avant de créer une spin-off (Eco Innovation) avec laquelle j’ai entrepris en 2009 des projets de potagers urbains à Anderlecht.
En 2013, j’ai créé la coopérative Vert d’Iris International qui a repris les projets d’Eco Innovation, et qui emploie aujourd’hui une douzaine d’ETP sur 1,5 ha à Anderlecht, principalement dans les secteurs de la production de plantes fraîches bio en circuit court, l’installation de bacs de culture en plastique recyclé, l’entrepreneuriat social en alimentation durable (www.vertdiris.net/formation).